Culture Café - Un rapide historique

 - Culture Café c'est un peu de théorie et quelques bases sur tout ce que nous verrons sur le terrain!
Cela vous permettra de mieux mettre en perspective les différents process dont nous vous parlerons. - 


Le café est aujourd'hui la deuxième matière première la plus échangée après le pétrole. Il est l'une des boissons les plus consommées au monde : plus de deux milliards de tasses de café sont bues chaque jour.

Alors qui remercier d’avoir à notre disposition si facilement du bon (et du moins bon) café? Les Hollandais? Les Arabes? Essayons d’y voir un peu plus clair et de comprendre comment tout a commencé.

Les versions varient quelque peu, entre histoire et légende, les grandes lignes restent cependant les mêmes.

L’arbre du café, le caféier, serait originaire des hauts plateaux éthiopiens, dans la région de Kaffa au sud-ouest de l’Ethiopie. Le premier a avoir observé les effets du café serait un éleveur de chèvres vivant dans les zones correspondant aujourd’hui à l’Ethiopie ou au Yémen. Il aurait observé que son troupeau était particulièrement vif après avoir mangé des drupes, ou cerises, les fruits sucrés du caféier, dans lesquels se trouvent les graines de café. 

La récolte du café dans la région de Kaffa en Ethiopie. Crédit photo : Ethio Treasure Travel - Abel Abebe.

Le café est ensuite cultivé pour sa consommation sous forme torréfiée dès le quinzième siècle dans le monde arabe où il connait un essor important avec la création des premiers lieux dédiés à sa consommation.

Les graines sont ensuite vendues aux Européens sous forme non fertile (dépourvue de leur chair fruitée) afin de conserver le monopole sur l’approvisionnement. Il est dit que les Hollandais au XVIIème siècle furent les premiers à se procurer des graines fertiles et à planter du café hors d’Afrique et du Moyen-Orient.

C’est à partir de cette époque que le café commence à être cultivé tout autour du globe. En Asie d’abord via les colonies hollandaises, puis dans les Antilles et en Amérique Latine via les colonies françaises et hollandaises.

Le café est aujourd’hui cultivé dans plus de 70 pays de la ceinture tropicale. Il constitue souvent la première source de devise de ces pays exportateurs et sa chaine de valeur, de la culture à la commercialisation, emploie des dizaines de millions de personnes sur tous les continents.
Il est aujourd’hui côté en bourse à Londres (pour le Robusta) et New York (pour l’Arabica) ce qui, comme pour toutes les autres matières premières cotées en bourse, le soumet aux fluctuations du marché et à la spéculation.

Le premier producteur mondial est le Brésil. Le pays est aussi champion de la mécanisation et premier producteur d'Arabica dit "naturel".
Le Vietnam est le deuxième producteur mondial et produit à plus de 95% du Robusta.
Le troisième pays producteur est la Colombie qui ne produit que de l'Arabica principalement "lavé".

Récolte mécanisée au Brésil.  Crédit photo : Laboratoire BioDontyl.

Récolte mécanisée au Brésil. Crédit photo : Laboratoire BioDontyl.

Arabica, Robusta, naturel et lavé...? Nous aborderons la botanique du café et les différents processus de traitement du café dans les articles à venir.

Pour terminer sur cette première introduction sachez que la consommation et la qualité du café ne cessent aujourd’hui de croître, pour notre plus grand plaisir!